Nanoreno 2014 : Et la montagne accoucha d’une souris

Après la couverture du Nanoreno 2014 faite par le Projet Saya tout le long du mois de mars, il est grand temps de faire le bilan. Voilà bien deux semaines que les dés ont été jetés mais nous avons préféré attendre les éventuels retardataires (car il y en a souvent) avant de nous prononcer. L’heure est venue de trancher !

CC
Clockwork City (Badriel)

Quelques chiffres tout d’abord : la tendance depuis 2012 est à l’augmentation des projets entamés (une quarantaine en 2012, une cinquantaine en 2013 et une soixantaine en 2014) et à la stagnation du nombre de projets achevés (toujours environ une vingtaine). De ce point de vue l’édition 2014 semble correspondre au schéma habituel, et pourtant, une grande différence s’installe d’emblée : très peu des œuvres ambitieuses ont survécu.

ME
The Mishka Effect (kaleidofish)

En effet, chaque édition du Nanoreno comporte aussi bien des petits jeux que des jeux plus détaillés (notamment d’un point de vue technique), or cette fois-ci le nombre de projets ambitieux, originaux ou émergeant du lot avait été plus que conséquent et quasiment aucun n’a franchi la ligne d’arrivée, ce qui engendre une déception évidente. Le cru 2014 est donc bien moins riche que prévu. Ainsi sur la quinzaine de visual novel que le Projet Saya suivait avec une attention soutenue, à peine cinq sont officiellement sortis à l’heure où je vous parle.

light
The Light House (Starship ★ Palindrome)

Le fait est aussi que les équipes rodées, habitués à l’exercice, étaient cruellement absentes cette année : Morishita et Circle Pegasi n’ont pas pu participer, tandis que Sakevisual qui prévoyait de s’attaquer à Every Sunrise n’a finalement pas donné signe de vie (probablement à cause de la sortie de Backstage Pass) et seul Cyanide Tea aura été fidèle au poste.

VNT
Visual Novel Tycoon (leon)

Pour mémoire voici la liste des projets décédés, mis en hiatus ou n’ayant donné aucune nouvelle dernièrement : A Child Summoner for Moloch, Black Doves (une démo est encore en préparation nous dit-on), Dulcet Radio Suite, Emma, Fly of Memory, Isse Takes the Trolley, Klaenya Tunnel, Looking for Angels, Lucid, Paradox, Sly Crossing, The Lady Minus Y. La dure loi du Nanoreno a parlé…

taarra
Taarradhin (Cyanide Tea)

La morale à tirer de cette édition est certainement que le fait d’avoir trop d’ambition est une menace à la survie d’un projet : l’idée peut être excellente, l’aspect technique intriguant et les premiers essais très concluants, si la somme de travail demandée a mal été jaugée, que l’organisation ne suit pas ou que les développeurs sont incapables de tenir les délais, alors ce sera difficile d’en venir à bout. Le Nanoreno opère finalement comme une sorte de microcosme qui permet aux créateurs de tester leurs limites : s’ils n’arrivent pas à sortir leur travail, même de manière incomplète, au terme d’un mois, ils auront sans doute autant de mal avec un projet plus conséquent et il leur appartient d’apprendre de leurs erreurs afin d’avancer.

PI
The Phantom Icecream Truck (Geckos)

Et pour finir sur une note plus joyeuse, voici la liste complète des projets sortis à temps(dont vous pouvez déjà voir quelques images tout le long de cet article). Félicitations à tous les courageux développeurs ayant réussi à surmonter l’épreuve !

HVNCML
Pour référence, nous avons sorti How visual novels changed my life (Träumendes Mädchen)

NaNoRenO 2014 – La troisième semaine

[English version coming soon]

La troisième semaine du NaNoRenO 2014 touche à sa fin alors que la quatrième et dernière se profile. Peu de nouveaux projets sont apparus cette semaine mais beaucoup approchent de la complétion.

C’est par exemple le cas de Mugenjehoncel avec Hammer.  Certes, son projet ne dépasse pas les 5 minutes de jeu, mais tout de même, il est l’un des premiers à quasiment arriver à terme puisqu’il ne lui reste plus que le débug à effectuer. Estimant ne pas avoir le temps de dessiner toutes les CGs à la main comme il le prévoyait, Uncle Mugen a préféré mettre à profit Comipo! et son talent pour la 3D. On peut imaginer que le jeu sortira dans les jours à venir.

Pendant ce temps, Looking for Angels montre de beaux progrès. Très peu de nouvelles avait été données depuis l’annonce du jeu mais de belles nouvelles images ont été révélées. Ce projet fait partie de ceux ayant peu à peu pris tellement d’ampleur que la version qui sortira à l’issue du NaNoRenO ne sera qu’un aperçu du produit final.

nanoreno looking for angels
Des concept arts de Xander, personnage principal de Looking for Angels

C’est tardivement que KiloTango a annoncé son projet The Lighthouse, déjà bien avancé. Cependant, au même titre que Looking for Angels cité plus haut, ce qui débuta comme court et simple prit rapidement des proportions imprévues. Ou plutôt, l’ambition de départ était déjà bien grande. Avec un nombre de mots estimé entre 25 000 et 30 000, The Lighthouse s’avéra vite bien trop gourmand pour être terminé en un mois par deux personnes seulement. Ainsi, il faut s’attendre à voir ce projet passer dans la liste des « Work in Progress » à la fin mars. Il faudra donc attendre un peu pour gouter à cette histoire mélancolique tournant apparemment autour des thèmes de l’isolation, des connexions, du destin et de la mémoire, tout ça avec un homme sirène pour narrateur.

De son côté, Cyanide-Tea continue son travail sur Taarradhin. Après les décors et les sprites, c’est à l’interface et aux CG que s’attaque Auro-Cyanide. Avec ces derniers ajouts, le projet semble prendre forme.

Très tristement, konett a annoncé ne pas pouvoir terminer Sly Crossing. La vie lui laissant peu de temps pour travailler sur son visual novel, elle ne pourra sortir qu’une démo. Cela ne veut cependant pas dire que tout est abandonné car selon les retours reçus, elle pourrait très bien terminer Sly Crossing plus tard.

nanoreno the lighthouse
Un screenshot de The Lighthouse

La fin se rapproche de plus en plus et la dure loi du NaNoRenO commence à poindre. Des projets qui semblaient si intéressants ne donnent plus de nouvelles, d’autres sont reportés car victimes de leurs ambitions, et certains ne verront même jamais le jour. Mais, ne tirons pas de conclusions hâtives, il reste encore une semaine ! Une semaine pour terminer, une semaine durant laquelle beaucoup de choses peuvent encore arriver. Il paraîtrait même qu’une certaine équipe française s’apprête à donner des nouvelles…

NaNoRenO 2014 – Zoom sur… A Child Summoner for Moloch

[English version available soon]

A Child Summoner for Moloch ,développé par DespairParty, est un kinetic s’attaquant au genre peu commun de l’Urban Fantasy. ACSfM se déroule dans un monde où Atlantis, plus communément appelé Atoran, est une ville bâtie sur huit arbres géants. Ces plantes hors du commun, issues d’une technologie abandonnée, ont eu vite fait d’attirer toutes sortes d’évènements surnaturels. Le protagoniste, Tarou Yamada, s’avère être un citoyen fort concerné par les nombreuses disparitions d’enfants dans son voisinage, il décide donc de prendre les devants et d’enquêter, non sans l’aide de Magus Arway, un magicien.

Ce projet est en fait le premier épisode d’une série à venir. DespairParty a décidé de profiter du NaNoRenO pour se donner suffisamment de motivation afin d’entamer ce visual novel d’envergure.

a child summoner for moloch
Un croquis de Magus regardant un paysage d’Atoran

ACSfM, annoncé comme tenant plus du thriller que de la simple enquête, se distingue tout de même par un style graphique coloré et très agréable à l’oeil. Magus semble être un personnage aux facettes multiples. Physique de shota typé mascotte, mais caractère tranchant et plein de secrets. Tout l’inverse de Yamada qui, avec un nom pareil, semble plutôt être propre sur lui-même, calme et… lambda. Le cast ne se limite bien sûr pas à ses deux personnages, d’autres acteurs, encore non révélés, interviendront plus tard.

L’univers a pour l’instant été assez peu développé, mais l’alliance de l’urban fantasy et d’une ville bâtie sur les branches d’un arbre promet une certaine originalité. La mention d’ « imagerie violente » laisse à penser que l’on trouvera des scènes de combat et/ou de crime, pour notre plus grand plaisir.

a child summoner for moloch
Des concept arts pour Magus et Yamada

Sans romance, ni environnement scolaire, A Child Summoner for Moloch s’annonce comme un de ces projets un peu différents, un de ceux qui souhaitent sortir des carcans et tenter de faire explorer au genre du visual novel des univers qu’il sous-exploite sûrement.

A l’heure qu’il est, deux chapitres sur cinq ont été rédigés, l’écriture étant bien sûr toujours en cours. Rien n’est vraiment précisé en ce qui concerne les graphisme néanmoins DespairParty semble travailler essentiellement sur les décors. Pour surveiller l’avancement de A Child Summoner for Moloch, rendez vous sur Lemmasoft ou sur le blog de DespairParty.

NaNoRenO 2014 – La deuxième semaine

[English available here]

Nous voilà à la fin de la deuxième semaine du NaNoRenO 2014. Pour beaucoup, les projets commencent à se concrétiser et il faut mettre les bouchés doubles pour pouvoir terminer à temps. Pour d’autres, tout ne fait encore que commencer, comme Rainbow Wavedash et une partie de l’équipe développant Starswirl Academy qui viennent d’annoncer leur participation. Voilà encore un nom prometteur qui s’ajoute à la liste.

nanoreno klaenya's tunnel
Klaenya, l’héroïne de Klaenya’s Tunnel

D’un autre côté, ce sont des inconnus qui partent au front mais avec des projets non moins prometteurs. Klaenya’s Tunnel est développé par deux française dont c’est le premier visual novel. Avec son joli logo très coloré et ses airs d’Alice au Pays des Merveilles, Klaenya’s Tunnel semble à la fois étrange et intriguant. Divisé en trois « niveaux » possédant plusieurs fins et surtout son propre style de dessin, ce jeupromet d’être une sacrée expérience graphique.

Paradox est un VN se déroulant dans une utopie post-apocalyptique. Dans ce monde dévasté, il ne reste plus qu’une ville, Paradox. Cette cité d’apparence idéale abrite en fait une compétition à mort dont les participants, sélectionnés pour leurs exceptionnels talents, sont forcés à s’entretuer. Satsuki, l’héroïne, est bien décidée à survivre et à découvrir tous les noirs secrets de Paradox. Cet otome game aux accents de Battle Royale ne sera disponible qu’en version de démo dans un premier temps, le projet semblant trop ambitieux pour être complété en un mois seulement.

Parmi les projets ayant bien avancé, on peut parler de I, Miku. Un projet… par les fans pour les fans ? C’est en tout cas la première phrase qui vient en tête lorsqu’on y jette un oeil. On y suit Hatsune Miku, ou ici Appuru Miku, dans un univers scolaire japonais le plus cliché et parodique possible. Au fur et à mesure de l’histoire, on pourra rencontrer bon nombre de personnages tirés d’animes ou de jeux-vidéo japonais célèbre. La particularité de I, Miku réside dans ses sprites qui sont en fait des photos de Nendoroid. Cela donne une touche à la fois originale et mignonne au jeu.

Cyanide-Tea a montré pas mal de progrès sur Taarradhin. Les sprites comme les décors sont à présent terminés. Les compliments pleuvent et Auro semble encore travailler d’arrache pied !

paradox nanoreno
L’écran titre de Paradox

Black Doves, dont on avait parlé dans notre premier rapport sur le NaNoRenO, semble lui aussi bien avancer. On a pu voir bon nombre de screenshots et quelques concept arts supplémentaires. Hazel Bun semble particulièrement travailler sur l’interface. A l’heure qu’il est, le script compte déjà presque 9000 mots et cela ne représente même pas la moitié du scénario.

Les choses sérieuses ont décidément bien commencé mais le NaNoRenO est loin d’être fini. Il reste encore deux semaines avant la fin et nombreux sont les projets qui ne donnent plus tant de nouvelles. Attendent-ils leur heure ? Sont-ils trop occupés à travailler comme des forcenés ? Il n’y qu’un moyen de le savoir ! On se retrouve lundi pour un nouveau focus, puis mercredi pour l’interview de la semaine. Ouais, cette fois-ci il y en aura bien une, c’est promis.

NaNoRenO 2014 – Zoom sur… Flight of Memory

[English version available here]

Avec un peu de retard, voici tout de même venir notre deuxième « Zoom sur… ».

Flight of Memory est un kinetic novel développé par deux personnes participants pour la première fois au NaNoRenO : MaiMai aux graphismes et à la programmation, et Pyopyon au scénario.

L’histoire prend place dans un monde où il n’est pas rare de croiser mages et autres créatures mystiques. Brisa est une jeune fille qui possède l’extraordinaire pouvoir de se changer en oiseau. Depuis quelques temps, elle voyage en compagnie de Zephyr, un mystérieux magicien vagabond, qui vit des petits boulots qu’il effectue sur son chemin. Tout serait parfait si Brisa n’avait pas perdu tous ses souvenirs d’avant sa rencontre avec Zéphyr. Alors que le duo s’arrête à Whitehaven, une ville au bord de la guerre civile, ils vont tous deux se retrouver impliqués dans le conflit…

flight of memory
Les concept arts de Brisa, Zephyr et Anil

Avec son univers fantastique teintée d’une atmosphère orientale, Flight of Memory aurait presque un petit air de conte de fée. Le court résumé suffit à stimuler l’imagination par la promesse d’un récit atemporel et , sans doute, initiatique où les personnages errent là où leurs pas les conduisent. La capacité de Brisa à se transformer en oiseau en fait un personnage à la fois mystérieux et fascinant. Son apparence très enfantine lui donne également un côté attachant et les quelques aperçus de son sprite laissent entrevoir un personnage très expressif.

En plus de ces deux personnages principaux, un troisième, dont le sprite n’a pas encore été terminé, manque encore à l’appel. Il s’agit de Anil, un habitant de Whitehaven pouvant lui aussi se transformer en oiseau. Il semble alors évident qu’il aura un rôle prépondérant dans la quête d’identité de Brisa.

flight of memory
Un aperçu de l’interface du jeu avec le sprite de Brisa

Je n’attends pas forcément monts et merveilles de Flight of Memory, cependant je pense que ce projet, fort intéressant, peut faire naître une agréable lecture, une aventure toute en magie et mystère. J’apprécie également que le récit se concentre davantage sur l’amitié de notre duo et leurs péripéties, que sur de la romance, c’est une petite entorse aux stéréotypes habituels  bienvenue et rafraîchissante.

Aux dernières nouvelles, le sprite de Brisa est terminé et celui de Zephyr encore en cours de complétion. Le statut du scénario reste une énigme puisqu’il n’y a pas d’indication sur le sujet, mais on espère que que l’écriture avance bien.

Vous pouvez suivre l’avancement de Flight of Memory sur son topic Lemmasoft mais également sur le Tumblr de MaiMai.

NaNoRenO 2014 – Première semaine

[English version availabe here]

Depuis dimanche dernier, on a vu fleurir bon nombre de nouveaux projets pour cette édition 2014 du NaNoRenO, tellement que le nombre total de projets en cours a plus que doublé. Cependant, certains manquent encore à l’appel. Sakevisual, par exemple, n’a toujours rien dévoilé de son projet. Dangemu, développeurs de Devil’s Journal: Tony T, se concentrent actuellement sur la Cyber Punk Jam avant de bien avancer sur leur projet.

Taarradhin nanoreno
Jyrik, un des personnage de Taarradhin

Pendant ce temps, Cyanide Tea a enfin révélé Taarradhin, dont vous aviez pu entendre parler dans notre interview d’Auro. Prenant son inspiration dans la culture africaine, ce projet propose un cadre et une direction artistique radicalement différents de ce qu’on avait pu voir jusqu’à maintenant.

Autre curiosité, Isse Takes the Trolley nous met dans la peau d’une demoiselle souris fort asociale devant trouver un travail. Cette histoire aux airs de livre pour enfant présentera plusieurs débouchés qui ne se dévoileront pas par le biais de choix classiques mais plutôt par votre façon de gérer votre aventure. Il vous sera possible de visiter plusieurs endroits avant de vous rendre à votre destination finale et l’ordre et l’heure à laquelle vous visiterez chacun de ces endroits façonnera l’histoire.

Sortant également de l’ordinaire, Visual Novel Tycoon, une… simulation de créateur de VN. Ils auraient pus faire encore plus méta et faire une simulation de créateur de VN pendant le NaNoRenO. On pourra choisir d’incarner différents rôles de l’équipe de développement, chacun possédant ses objectifs et son gameplay spécifique. Caractéristique indispensable, la possibilité de poster sur les forums de Lemmasoft. Meta, vous dis-je. Meta.

Parmi ceux qui ne payent pas de mine mais qui font naitre un curieux intérêt, il y a The Empty Orchestra. Court, seulement deux personnages, mais un postulat un brin mélancolique et mystérieux. Peut-être pas le projet le plus excitant de l’année, mais qui sait éveiller la curiosité.

De leur côté mes deux favoris, Dulcet: Radio Suite et Sly Crossing, avancent bien. Pour chacun d’eux, on a pu voir de nouvelles images et en apprendre plus sur les personnages et/ou l’histoire.

Mon grand regret de cette semaine reste de voir Sakevisual aux abonnés absents. Si Every Sunrise s’annonce être un projet court et modeste, je m’y intéresse tout de même de près et souhaite en voir l’aboutissement. Pour la semaine à venir, j’attends avec impatience plus de précisions sur certains projets intriguants mais n’ayant pas encore beaucoup de contenu à présenter. Je pense par exemple à Looking for Angels ou Lucid.

Voilà pour cette semaine, à demain pour le second « zoom » NaNoRenO de ce mois et à mercredi pour la seconde interview !

isse take the trolley
L’illustration principale de Isse Takes the Trolley

Le 9 mars à 23h00 GMT :

  • Projet annoncés : 56
  • Projets en cours : 56
  • Projets terminés : 0
  • Projets abandonnés : 0

 

NaNoRenO 2014 – Interview avec Auro-Cyanide

[English version available here]

Dans le cadre de notre couverture de l’édition 2014 du NaNoRenO, nous avons été interviewé différentes personnes ayant participé, ou participant, au NaNoRenO afin qu’ils puissent partager avec nous leur expérience de cet évènement unique au sein de la communauté des créateurs de visual novel. Pour cette première interview, c’est Auro-Cyanide, membre du duo Cyanide Tea, qui répond à nos questions. Lors des précédentes éditions du NaNoRenO, elle avait travaillé sur des jeux comme Ristorante Amore ou Don’t Take it Personally. Cette année, elle participe avec Lore, l’autre moitié de Cyanide Tea.

Est-ce que tu peux te présenter ?

Salut, je suis Auro-Cyanide. Je suis une illustratrice qui travaille dans le domaine des visual novels depuis 2010 sur des projets aussi variés que les gens y prenant part. Actuellement je suis l’illustratrice du groupe Cyanide Tea avec Lore.

 

Pourquoi participes-tu au NaNoRenO ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui te pousse à y participer chaque année ?

Je m’amuse toujours beaucoup pendant le NaNoRenO, j’apprécie le rythme tendu et l’ambiance de camaraderie générée par toutes les équipes travaillant en même temps sur leur projet. C’est toujours une bonne occasion pour faire quelque chose de plus modeste et différent, prendre des risques, expérimenter un peu. Ma première participation était surtout une opportunité pour me faire connaître et aider quelqu’un avec son projet. La seconde fois, je travaillais à fond comme illustratrice en compagnie de Lore. Après ça, c’est devenu comme une tradition. En gros, je participe car c’est une ambiance formidable et que cela me permet de finir un projet !

ristorante amore auro-cyanide
Ristorante Amore, réalisé pendant le NaNoRenO 2012 avec Cyanide Tea

Habituellement, tu fais partie du duo Cyanide Tea, mais à l’occasion du NaNoRenO il t’arrive souvent de travailler avec d’autres groupes. Est-ce que c’est pour toi une opportunité pour rencontrer de nouvelles personnes ?

Totalement ! Vu que le projet est petit, cela peut-être un bon moyen de tester sa compatibilité avec d’autres coéquipiers ou cela peut aussi être l’occasion de travailler avec quelqu’un qui ne pourrait pas travailler avec vous sur un plus grand projet. Cette année je travaille avec Lore, mais je suis convaincue que les gens peuvent, et devraient, saisir cette opportunité pour faire de nouvelle rencontres et essayer d’en retirer le plus d’expérience possible.

 

Chaque année, tu sembles crouler sous le travail. Pendant le NaNoRenO 2012, quand tu travaillais sur Ristorante Amore, tu disais même ne quasiment plus dormir. Comment tu fais pour abattre autant de travail ?

Ah ah, eh bien, je pense que plus on grandit et plus les choses de la vie prennent de la place, c’est quelque chose auquel il faut s’accommoder lorsque l’on veut pouvoir raconter des histoires. Si tu commences à repousser ce que tu as à faire à « quand j’aurais le temps », tu ne feras jamais rien. Tu dois toi-même trouver le temps. Cette année, je suis particulièrement occupée car en plus de mon travail, je suis aussi en train de déménager dans une nouvelle ville, ça fait beaucoup de choses. Du coup, je pense que je vais devoir revoir mes ambitions à la baisse pour pouvoir finir, j’espère que les gens ne seront pas trop déçus. Chaque année j’essaye de me dépasser, mais ce sera sûrement différent cette fois-ci.

Nous avions été plutôt ambitieux les années précédentes. Je pense qu’une des premières chose à faire lorsque l’on participe au NaNoRenO c’est de bien s’organiser. Tu dois savoir exactement ce que tu as à faire et quand le faire afin de pouvoir démarrer sur les chapeaux de roue dès le premier mars. Mon second conseil serait d’essayer d’en faire un peu chaque jour. Ne procrastinez pas. Ne dites pas « j’ai le temps ». Prévoyez les imprévus, au cas où vous devriez vous concentrer sur autre chose que le jeu, car il y en aura à coup sûr. Travaillez dès que vous le pouvez afin que, quand les imprévus vous tombent dessus, vous n’ayez pas à essayer de faire terminer tout votre travail dans un laps de temps bien plus court. Agissez !

witch knight auro-cyanide
Witch/Knight, réalisé pendant le NaNoRenO 2013 avec Cyanide Orphans

Quel est ton meilleur souvenir du NaNoRenO ?

Sûrement l’achèvement de Ristorante Amore. C’était le premier jeu d’envergure auquel j’ai participé, le premier que j’ai sorti en tant que membre de Cyanide Tea. C’est sûrement cette fois là que je me suis le plus amusée à créer un jeu. Tout était nouveau et excitant et nous n’avions pas encore la réputation que nous avons aujourd’hui, je suppose qu’on se sentait plus libre. En général, le NaNoRenO fait partie de mes meilleurs souvenirs de création de jeu. Je m’y amuse tellement~

 

Sur quoi travailles-tu cette année ?

Cette année, Cyanide Tea travaille sur un jeu appelé « Taarradhin ». Ce sera un peu plus modeste que ce sur quoi nous avons travaillé précédemment, surtout parce que je suis très occupée. Je ne suis pas en mesure de faire beaucoup de décors ou de personnages cette fois-ci, et je préfère bien faire ce que j’ai à faire. Ce coup-ci, je vais utiliser un style plus peinture, j’expérimente ! Taarradhin parle de romance et de ce que l’on peut apprendre des autres. J’espère que ceux qui y joueront réfléchiront autant qu’ils apprécieront l’histoire. J’ai hâte que le gens puissent y jouer nous dire ce qu’ils en auront pensé !

Merci à Auro de nous avoir accordé un peu de son temps pour répondre à cette interview. Nous souhaitons bonne chance à Cyanide Tea pour son projet que vous pouvez suivre ici. Si vous le souhaitez, vous pouvez également suivre Auro sur Twitter, Tumblr ou Deviant-Art.

Rendez-vous mercredi prochain pour notre seconde interview spécial NaNoRenO 2014 !