Du crowdfunding pour Leviathan: Last Day of the Decade

Leviathan 01

Après leur récent succès sur Steam Greenlight, le studio indépendant Lostwood Games a lancé il y a déjà deux jours une campagne Indiegogo pour financer la création du dernier épisode de Leviathan: Last Day of the Decade ainsi que la traduction des deux derniers épisodes.

Nous vous en avons déjà parlé chaudement dans une critique et nous ne pouvons que vous conseiller de vous plonger dans les trois épisodes déjà disponibles pour un prix très correct. C’est malheureusement ce prix trop bas qui a apparemment mis le studio dans l’embarras, ils ont de leur propre aveu stoppé le développement après avoir fini l’épisode 4 en Juillet 2013 si l’on en croit leur page Indiegogo. Ce n’est malheureusement pas une très bonne nouvelle pour ceux qui ont déjà précommandé le jeu entier.

Le but de la campagne étant fixé très haut – 49 500 dollars, il est tristement peu probable qu’ils l’atteignent. Un retournement de situation n’est toutefois pas impossible après ce début un peu tiède, surtout avec les très bonnes contreparties proposées. Le studio en a également profité pour annoncer son prochain jeu, The Gods of Leviathan, un drame moins épique centré sur les relations humaines dans un orphelinat du même univers que Last Day of the Decade. Si la campagne dépasse son but, l’argent récolté sera dépensé dans le développement de ce nouveau titre.

 

                                                         Trailer officiel du jeu

 

Bundle de Visual Novels chez Indie Gala

Indie Gala propose un nouveau bundle qui comporte pas moins de huit jeux dont quatre visual novel pour un minimum à payer de 2 dollars ! On y retrouve deux oeuvres de Winter Wolves : Heileen, sorti en 2008 (ce qui en fait l’un des tous premiers visual novel du studio) qui contait l’aventure d’une jeune noble partie explorer le Nouveau Monde, et Bionic Heart, sorti en 2013, lorgnant plus du côté du cyberpunk. Autre bonne affaire : la présence de dUplicity ~Beyond the lies~, un otome game de roseVerte qui mêle romances lycéennes et  mystère, ainsi que de Eve Burst Error, un vieux jeu d’enquête édité par Sega en 1995 et récupéré par Mangagamer.

Personnellement c’est celui qui m’intéresse le plus mais vous avez l’embarras du choix, n’oubliez pas qu’il ne reste que 4 jours pour sauter sur ce bundle ! On rappelle d’ailleurs que les deux visual novel de Winter Wolves sont en pleine campagne Greenlight en ce moment.

null

Overheatingmymind

Deux nouveaux titres sur Steam pour le Sekai Project

Le Sekai Project – notamment responsable de la campagne de World End Economica sur Steam en anglais (pour mémoire la VF est toujours disponible ici) – a annoncé son intention d’éditer deux nouveaux jeux sur Steam : fault milestone one et Sakura Spirit.

fault milestone one

skyterrace_attack
Développé par ALICE IN DISSONANCE, un groupe amateur japonais, fault milestone one conte l’histoire de la princesse Selphine du royaume de Rughzenhaide et de sa garde Ritona obligées de s’enfuir suite à l’attaque de leur château. Téléportées au milieu de nulle part grâce à un sortilège, elles vont devoir entamer un long périple pour retourner dans leur pays.
Le Sekai Project n’a pas donné de date de sortie mais on peut tabler qu’elle arrivera assez vite vu l’avancement du projet. Il est intéressant de noter que le jeu sera disponible sur Windows, Mac et Linux avec peut-être une possibilité de portage sur Android si l’on en croit ce tweet. La suite, fault milestone two, est déjà en développement et devrait sortir prochainement en Japonais.

fault milestone one プロモーション動画 from ALICE IN DISSONANCE on Vimeo.

 

Sakura Spirit

SakuraSpirit

Créé par Winged Clouds, studio récent plutôt habitué aux otome games gratuits tels que Pyrite Heart, Sakura Spirit possède la particularité d’être édité à la fois sur Steam par le Sekai Project et à la fois par Mangagamer sur leur boutique en ligne.

Jeune judoka dont la carrière est à un tournant décisif, Takahiro se retrouve dans un monde médiéval étrange et fantastique après avoir fait un voeu devant une fontaine. À la recherche de son village, il va tomber sur deux gardiennes en train de chasser des filles-renards. Décidé à comprendre ce qu’il lui est arrivé, Takahiro va se retrouver embarqué dans leurs querelles de clans..

Sakura Spririt est le premier projet commercial de Winged Cloud (si l’on excepte le Kickstarter de The Guardian’s Spell) et malgré son ton résolument léger, il n’en reste pas moins tous publics. Sa sortie sur Mangagamer est prévue pour le 30 juin au prix de 10$ mais vous pouvez d’ors et déjà le pré-commander avec une réduction de 25% !

Overheatingmymind

Eiyuu Senki : The World Conquest annoncé en Europe

Eiyuu Senki - game coverFruitbat Factory, éditeur connu notamment pour des titres comme War of the Human Tanks et 99 Spirits, a aujourd’hui annoncé son premier jeu à paraître sur console, Eiyuu Senki : The World Conquest.

Cet hybride VN/T-RPG de Tenco, studio majoritairement composé de membres de Littlewitch, est à l’origine sorti en mars 2012 sur PC. Dans un monde complètement uchronique vous prenez le contrôle de la nation de Zipang et partez à la conquête du monde. Sur votre route menant à la domination totale, vous rencontrerez un cast des plus éclectique composé d’innombrable figures historiques pour l’occasion grimées en filles moe à souhait.

C’est la version PS3 portée par Mages, amputée des scènes érotiques, sortie en septembre dernier que Fruitbat Factory va localiser. Aucune date n’a encore été annoncée mais on sait déjà que la sortie sera simultanée en Europe et aux États-Unis. Si on ne peut pas espérer une version en français, c’est déjà une énorme chance de pouvoir accueillir un titre de cet acabit sur notre territoire.

Cette annonce est une sacrée surprise si on considère le récent passif de Tenco/Littlewitch avec le public occidental. Après une demande d’arrêt immédiat de la traduction amateure d’Eiyuu Senki et la demande d’annulation d’une campagne Kickstarter visant à financer la traduction de Little Witch Romanesque, on pouvait penser le studio un peu fâché avec l’occident. Pendant un temps, des rumeurs avait circulé sur la reprise du titre par JAST USA, mais elle n’ont jamais été confirmées.

Au QG du Projet Saya, la réaction à l’annonce ne se fit pas attendre : « YEAH ! Je vais pouvoir jouer Ivan le Terrible en petite culotte ! »

Exogenesis – Interview avec Nico et Kuromai

[English version available here]

Ces derniers jours, nous vous avons parlé d’Exogenesis, un visual novel de Kwan qui semble faire tourner des têtes dans le monde entier. Après une première version de démo, le jeu a finalement atterri sur Kickstarter et sur Greenlight où il a connu un certain succès. Relayé par des sites célèbres comme Siliconera, Indie Statik et même Yahoo! Japan, Exogenesis a même reçu l’honneur être recommandé par Kotaro Uchikoshi lui-même, auteur de la série de visual novel Infinity (Ever 17, Never 7, …) et de la série Zero Escape, dont s’inspire beaucoup Exogenesis.

Afin de mettre en lumière ce projet qui le vaut bien, le Projet Saya a pu interviewer Nico, chef de projet et fondateur de Kwan, ainsi que Kuromai, dessinatrice française et chara designer d’Exogenesis.

Est-ce que tu peux te présenter et parler un peu de Kwan ?

Nico : Salut! Je m’appelle Nico et j’ai fondé Kwan afin de pouvoir réaliser le rêve de toute une vie, produire un jeu qui touchera les gens autant que d’autres jeux ont pu me toucher. Kwan se compose principalement de moi et Alfie, notre programmeur, aux Philippines, de notre character artist Kuromai, en France, et de notre background artist Vinsensius, en Indonésie. Nous avons aussi quelques amis compositeurs et animateurs qui nous donnent un coup de main

Spécialement pour vous, français, Kuromai répondra aussi !

Kuromai : Moi c’est Kuromai, passionnée de jeux vidéos, d’animes, manga, de la culture japonaise en général, et par dessus tout de dessin.

Parle nous d’Exogenesis, comment est-ce que l’idée de ce jeu t’est venue ?

Nico : Exogenesis est une histoire post-apocalyptique où Yu, un ex-chasseur de trésors, tente de ramener sa soeur Miho à la vie. C’est difficile de savoir quand exactement l’idée est venue, mais j’ai pensé que le Japon post-apocalyptique pouvait être un univers sympa à explorer.

Kuromai : Un jour j’ai reçu une note sur Deviantart avec une simple phrase qui disait « Hey, si tu as le temps, va voir cette annonce ».  C’était une annonce pour un job de character design pour un jeu. Habituellement je répond par la négative, mais là j’ai postulé quand-même, même si l’annonce ne donnait que peu de détails, voir aucun, sur le jeu. Après avoir pris contact, j’ai tout de suite été emballée par la motivation et le sérieux de Nico. Et les personnages, c’est ce que j’aime dessiner.

Exogenesis
Dès l’introduction, Exogenesis ne nous ménage pas.

Comment avez-vous décidé de faire appel à Kickstarter ?

Nico : Je finançais le jeu sur mes économies, ce qui de base n’était pas très viable, et nous voulions pouvoir faire travailler tout le monde à plein temps. Sans cela, il aurait pu se passer des années avant la sortie d’Exogenesis. Nous avions pensé que Kickstater était la plate-forme dont nous avions besoin car sa communauté est bien plus grande que celle d’Indiegogo ou de n’importe quel autre site de financement participatif.

Kuromai : J’ai déjà donné pour quelques projets sur Kickstarter, donc je savais que c’était le bon choix. Par contre c’est un peu risqué, c’est ça passe ou ça casse. C’est stressant.

Vous attendiez-vous à autant d’attention de la part du monde entier ?

Nico : Non, absolument pas. Parler à un média français est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé. Nous pensions pouvoir facilement atteindre les communautés anglophones de lecteurs de visual novel, mais pas plus. L’article de Yahoo! Japan a été une véritable surprise. Le Japon est la capitale des visual novel, et il nous regardent nous – c’est vraiment grisant.

Kuromai : Pour être honnête, rien que de voir le nombre de Backers actuels, j’ai encore du mal à y croire. Comment, et surtout pourquoi les gens s’intéressent à nous ? Je pensais, au début, que je travaillerai pour un jeu qui n’intéresserait que quelques personnes, un projet de VN parmi les milliers déjà existants, mais je m’aperçois que c’est bien plus que ça ! On arrive à sortir du lot et je pense que c’est grâce au scénario qui est différent de la multitude de jeux de séduction, des eroge, bref tout ce qui est en dessous de la ceinture, qui sont produits à outrance.

Exogenesis brooch
Comme dans tout bon jeu d’aventure, vous pourrez récolter des objets qui serviront à résoudre des énigmes.

Est-ce que vos ambitions ont changé après toute cette attention ?

Nico : La pression de faire un bon jeu a bien augmenté, mais nos objectifs restent les mêmes. On ne veut pas viser la Lune avec le peu de ressources dont nous disposons, surtout que ceux ayant le plus de travail ont dû se mettre en hiatus ou annuler leurs projets. Nous avons une feuille de route que nous allons suivre à la lettre si nous arrivons à sortir le jeu.

Vous dites souvent que Exogenesis est très inspiré par les séries Zero Escape et Phoenix Wright, mais est-ce que d’autres œuvres, jeux-vidéo ou non, ont influencé la création d’Exogenesis ?

Nico : Chaque œuvre est un concentré de ce qu’on aime, comme un miroir de soi. Cela dit, je suis sûr que Cross Game a eut une influence sur la scène d’introduction du jeu où l’un des personnages meurt. Je ne pensais pas à Cross Game au moment de l’écrire, mais j’ai vraiment apprécié la façon dont l’auteur, Mitsuru Adachi, a mis en place la dynamique de relations entre les personnages par une mort au tout début.

Exogenesis bar
Un bar perdu au fin fond d’une cité post-apocalyptique.

Pour l’instant, quel est le plus grand obstacle que vous ayez rencontrer lors de la production d’Exogenesis ?

Nico : Le plus grand obstacle a en fait été de trouver un partenaire pour nous amener sur Kickstarter. Nous avons tenté quelque chose avec le studio mentionné dans notre vidéo de présentation, mais cela nous a fait manquer une belle occasion. Je me sens totalement responsable de ça et cela m’a appris à être prudent avec les gens lorsque je donne le bénéfice du doute.

Comment on se sent quand Kotaro Uchikoshi en personne attend votre jeu ?

Nico : C’est le plus grand honneur que l’on puisse imaginer ! En même temps, cela nous met beaucoup la pression, mais c’est une bonne pression. Avec ça nous avons encore une raison supplémentaire de faire un grand jeu, afin de ne pas décevoir Uchikoshi-san.

Kuromai : (Je veux répondre aussi !!) Ahhhhh ce choc ! Étant une grande fan de la série Zero Escape, savoir que ce Grand Monsieur ait daigné poser son regard sur mes gribouillis, ça m’a vraiment fait bizarre. Maintenant reste à savoir s’il a fait la démo ^^.

Exogenesis eiji
Et son tenancier qui vous donnera du fil à retordre.

Avez-vous déjà réfléchi à l’après Exogenesis ?

Nico : L’histoire de Yu n’est qu’un fragment du vaste monde d’Exogenesis. C’est tout ce que je peux dire à l’heure actuelle sans trop en révéler. Cela ne veut pas dire pour autant que nous abandonnerons Yu et Miho si nous réalisons une suite. Vous allez devoir attendre que le jeu sorte pour comprendre ce dont je parle. 🙂

Kuromai : Ohh je n’y ai pas pensé. Je préfère me concentrer sur le présent, rien n’est encore gagné.

Un message à faire passer à nos lecteurs ?

Nico : Merci de votre intérêt pour Exogenesis ! J’espère que vous pourrez profiter du jeu même s’il est en anglais. Si jamais l’opportunité d’une traduction française se présente, nous ne manquerons pas de vous le faire savoir !

Kuromai : Ce qui est bien avec notre team, c’est qu’il y a différentes nationalités, on doit se faire comprendre dans un langage qui n’est pas forcément notre langue maternelle, mais le résultat est là. C’est bête mais je trouve ça génial ^^
Merci pour votre intérêt pour notre jeu, j’aimerai bien qu’il soit traduit en français, car je sais que beaucoup n’aiment pas lire l’anglais, mais ça c’est une autre histoire.

Merci à Nico et à Kuromai d’avoir eu la gentillesse de répondre à nos questions ! A l’heure qu’il est, Exogenesis a besoin de moins de $20,000 pour atteindre son but, n’hésitez pas à les soutenir !

Vous pouvez suivre tout l’avancement du projet sur leur page Kickstarter, sur Twitter et sur leur site officiel. Vous pouvez également suivre les travaux de Kuromai sur son DeviantArt.

Exogenesis et Kendo Crush greenlightés

Alors que le Kickstarter de Kendo Crush se termine tout juste avec plus de $15,000 CAD remportés sur les $12,000 CAD demandés, le jeu de PixelFade Studio voit également sa place sur Steam assurée.

On y suit un protagoniste anonyme venant de déménager à Isokaze, une petite bourgade japonaise bien différent de là où il vivait avant, aux États-Unis. Alors qu’il gagne vite une réputation de délinquant, il se voit bien embêter lorsque vient le moment de trouver un club. Un seul acceptera de lui ouvrir ses portes, le club de kendo !

Avec Kendo Crush, PixelFade promet un visual novel avec une grande interactivité, intégralement doublé, entièrement en HD et pété de fanservice. Parce que.

La fin du développement est prévue pour Juin 2015, on peut imaginer une sortie Steam dans les mêmes eaux.

kendo crush greenlight

Pendant ce temps, Exogenesis continue de briller. Après leur Kickstarter dont on parlait il y a peu, c’est leur campagne greenlight qui connait un franc succès. Eux aussi ont donc leur petite place sur Steam qui sera vraisemblablement prise à pendant le dernier trimestre de 2014. Ce bien sûr s’ils arrivent à terminer leur campagne Kickstarter à laquelle il reste 20 jours pour récolter encore environ 60% de la somme demandée. On a bon espoir que tout cela se termine de façon heureuse. Après tout, quand Kotaro Uchikoshi lui-même vous fait de la pub, vous ne pouvez que casser la troisième patte du canard.

exogenesis greenlight

 

Cinders débarque sur Steam

Après une campagne Greenlight plutôt réussie, Cinders, le jeu phare du studio polonais Moacube, sort enfin sur Steam.

Contant une version revue et corrigée de Cendrillon, ce visual novel est surtout connu pour son remarquable aspect graphique et la qualité de son scénario, à la fois moderne et enchanteur.

Cinders est disponible pour 14,39€ jusqu’au 8 mai puis pour 15,99€ sur la plateforme de Valve. Si vous aviez déjà acheté le jeu, vous pouvez envoyer un mail à Moacube afin d’obtenir une clé d’activation Steam !

screen_cind3