Le NaNoRenO 2014 approche

[English version available here]

A l’occasion de l’édition 2014 du NaNoRenO, le Projet Saya a décidé de couvrir l’évènement de façon exceptionnelle. Tout au long du mois de Mars, nous vous proposeront des présentations de projets, des interviews ainsi que des rapport sur la situation des équipes participants au NaNoRenO. Avant le début officiel du concours, voilà un article d’Helia qui vous présente l’évènement, ses enjeux et son intérêt.

Avez-vous coché la date de samedi 1e mars sur votre calendrier ? Non ? Dommage car c’est le coup d’envoi du Nanoreno 2014, le seul véritable gros évènement rassemblant toute la communauté du visual novel amateur. Derrière ce nom qui ne veut rien dire, inspiré du « National Novel Writing Month » (NaNoWriMo), un concours d’écriture, se cache un gros moteur de création.

Digital 01
Digital : A love story de Christine Love (Nanoreno 2010)

Ayant officiellement débuté en 2005, le NaNoRenO se trouvait à la base être un concours de dating sim/romantic games (d’où l’abréviation de « Ren’ai ») et il n’y avait qu’une dizaine de petits jeux au rendez-vous. Depuis, l’évènement a gagné en ampleur en fédérant tous les ans une communauté toujours plus motivée. Les récentes éditions ont soulevé une cinquantaine d’essais, dont plus de la moitié à vu le jour. Dans un lot aussi conséquent on retrouve bien sûr des petits VNs sans prétention, élaborés par une personne seule et aux graphistes minimalistes, mais il y a aussi de plus en plus de jeux de très bonne qualité et avec parfois l’ambition d’un projet complet ! Beaucoup des grands groupes du monde du visual novel international ont d’ailleurs été révélés par le Nanoreno : Christine Love est une fervente participante depuis plusieurs année, Sakevisual y est également habitué, Cyanide Tea, Dischan et bien d’autres y ont fait leurs preuves…

nanolife01
Nanolife de Circle Pegasi (Nanoreno 2012)

La particularité du Nanoreno est qu’il n’y a pas vraiment de règles fixes. Le seul but est de créer un visual novel de A jusqu’à Z dans le temps imparti d’un mois, du premier au dernier jour de mars. Les créateurs sont débarrassés de l’obligation de romance des premières éditions, leur thème est donc entièrement libre et ils peuvent se regrouper comme ils l’entendent avec d’autres personnes de leur choix. Pas besoin d’avoir une équipe officielle, n’importe qui peut prétendre participer à n’importe quel moment du mois ! De plus, de nombreuses entorses aux règles sont admises : il est possible de sortir le jeu une fois la date limite passée, il n’est donc pas rare de voir quelques retardataires se presser lors du mois d’avril pour fignoler ce qu’il reste, et on peut tout aussi bien reprendre un projet précédemment entamé. A la clef, la satisfaction d’avoir terminé quelque chose, ce qui n’est pas rien.

knife01
The Knife of the Traitor de Clua (Nanoreno 2012)

Vous l’aurez sans doute compris, ce n’est pas un vrai concours strict avec des gagnants et des perdants mais un prétexte pour motiver les participants à concrétiser leurs idées. Si vous avez toujours rêvé de créer votre visual novel sans que rien n’ait abouti, le Nanoreno est fait pour vous. Car l’intérêt principal de l’évènement réside dans l’ambiance qui y règne. Pendant un mois, des dizaines de personnes travailleront dur en même temps que vous pour atteindre leur but et viendront vous encourager. En tant que lecteur, l’intérêt n’est pas moindre non plus puisque le forum Lemmasoft étant alors en ébullition, vous pourrez suivre en direct la progression des projets qui vous intéressent (et il y en aura forcément un dans le lot) avec toujours une pointe de suspens car certains visual novel abandonnent en cours de route ou sont reportés à plus tard, faute d’avoir réussi à tenir les délais. Cela devient vite un jeu que de repérer les jeux potentiellement à votre goût, de suivre leur topic au jour le jour pour guetter les nouvelles et de croiser les doigts jusqu’au moment de la sortie.

Juniper 004
Juniper’s Knot de Dischan Media (retardataire du Nanoreno 2012)

Le Nanoreno est un carrefour qui arrive à réunir aussi bien les studios chevronnés que les amateurs considérant le visual novel comme un passe-temps, ce qui incite à une participation massive. Tout le monde y trouve son compte : les lecteurs ont de la matière, les moins expérimentés y voient une occasion de finaliser leur premier jeu ou le projet qui traîne dans leur placard depuis des mois, les professionnels y voient parfois une forme de détente en comparaison de leurs gros projets, et c’est le moment rêvé pour les groupes désirant se faire connaître d’émerger et de se mettre en valeur. En effet, les visual novel conçus durant le Nanoreno bénéficient d’une visibilité énorme, permettant à n’importe qui d’être lu et d’avoir son petit moment de gloire !

Troll 06
A Troll’s Fairytale de S.K.Y Art & Design (Nanoreno 2013)

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai encouragé mon équipe (la Träumendes Mädchen) à participer l’année dernière. Nos projets précédents étaient passés inaperçus auprès du public international, noyés dans la masse, et nous voulions vraiment récolter des avis de personnes habituées à critique des visual novel amateurs anglais pour mieux cerner notre niveau et nous améliorer. La sortie de Ambre nous a permis d’attirer l’attention et de recevoir ces conseils plus larges (la situation française n’étant pas vraiment comparable).

Nous comptons tenter notre chance cette année encore car l’expérience nous a beaucoup plu, aussi ce n’est pas une surprise si je vous encourage à faire de même ou du moins à considérer l’option. Il vous reste 5 jours pour réfléchir à une idée, c’est largement jouable ! Sinon, je vous invite quand-même à monter dans le hype train car l’édition qui se profile annonce du gros…

WK 01
Witch/Knight de Cyanide Orphans (Nanoreno 2013)

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

Advertisements

5 réflexions sur “Le NaNoRenO 2014 approche

  1. ‘vais essayer de participer. Je devrais pouvoir gérer le graphisme et la programmation, c’est plus l’écriture qui me fait peur ! Enfin bon, on verra bien. En tout cas c’est cool d’avoir une « couverture » de l’événement en France.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s