Preview de Starswirl Academy – Le VN de l’amitié magique !

Hier, je newsais la sortie de la démo de Starswirl Academy, un VN amateur mettant en scène les personnages de My Little Pony dans un environnement Katawa Shoujo-esque. Avant d’en parler ici je ne connaissais absolument pas ce projet, bien que je me doutais que parmi tous les projets de fan-game MLP il existait bien un ou deux VNs. Agréablement surpris par les screenshots disponibles sur le site de Zap Apple, plutôt agréables à l’oeil, j’ai décidé de lire cette démo d’une bonne demi-heure afin de voir ce que peut bien donner cet espèce de Pony Shoujo.

Starswirl Academy Title

Bienvenue à Yamak… Starswirl !

Les multiples comparaisons au VN de 4Leaf Studios ne sont pas anodines, tout dans la démo SA sonne comme du Katawa Shoujo. Un héros à la poker face permanente et à la répartie toujours prête, 6 héroïnes que l’on peut rapidement identifier par des tropes, une arrivée dans un établissement hors-normes ayant l’air d’un bahut japonais sauf-que-c’est-pas-au-Japon-enfin-peut-être-que-si. Si Spike finissait par apparaître et se retrouvait dans le rôle du sidekick loufoque à la Kenji, je ne serais absolument pas étonné.

Ne pas faire le rapprochement entre les deux sera très difficile, voir impossible. A ce stade, rien ne démarque vraiment Starswirl Academy d’un énième projet Katawa Shoujo generals si ce n’est l’univers MLP. Est-ce un problème ? De mon point de vue, pas tant que ça. J’ai apprécié Katawa Shoujo et malgré leur similarités, je prend Starswirl Academy comme un VN à part entière et pas un ersatz de KS. Les placer sur un même pied serait une erreur car ce sont tout simplement deux jeux différents malgré leurs similarités. Par contre, si vous êtes allergiques aux settings scolaires basiques, inutile de vous dire que ce n’est pas la peine. Si c’est le développement de l’histoire qui vous avait déplu… ce sera à voir dans la version finale, car l’aperçu donné dans cette démo est plus que mince.

Starswirl Academy Pinkie

C’est l’histoire d’un mec, en fait c’est un caillou.

Dans cette démo, on voit Tom faire son arrivée à Starswirl. Rappelons que Tom, comme tous les autres personnages du jeu, est une anthropomorphisation d’un personnage de My Little Pony. Faute de poney, le personnages ayant servi de base pour Tom n’est autre celui des deux premiers épisodes de la s2 de MLP : à savoir un énorme rocher. De l’aveu des créateurs, ce choix a été justifié par la facilité à modeler la personnalité de Tom à leur sauce. En même temps, de base, un caillou n’a en général pas beaucoup de caractère… Sur le chemin le menant à Starswirl, puis jusqu’au bureau de Celestia, la directrice, il aura l’occasion de rencontrer tout le cast principal : Twilight l’amie d’enfance, Rarity et AJ ayant l’air toujours fourrées ensembles, Pinkie la survoltée, Fluttershy du club d’agriculture et Dash l’as du club d’athlétisme. Ah, et Derpy la larbine ainsi que Celestia la MILF, évidemment.

On est lâché in medias res et tout se termine sans vraiment plus d’informations. Certes, le setting est posé, on sait où on est et à peu près ce qu’on va y faire, mais ça ne va pas chercher bien loin. Pour encore faire le rapprochement avec Katawa Shoujo (ouais, je sais, mais c’est un peu inévitable là), le chapitre 1 qui faisait office de démo avait un peu plus de pêche et présentais les choses avec davantage de profondeur. Après, la démo de KS était plus longue, celle de Starswirl Academy ne vous prendra que 30 à 45 minutes. Quels sont les risques avec tout ça ? Eh bien que l’on ait pas envie d’y revenir. Aussi amusante que puisse être cette démo, elle n’engage pas le joueur à quoi que ce soit. C’est triste à dire mais le handicap des filles de KS était finalement une grosse pancarte qui criait « Ces filles ont des problèmes, il faut que tu les aides ! ». Implication émotionnelle, attachement aux personnages, on nous faisait presque sentir qu’il était de notre devoir de jouer. Pour Starswirl, le seul personnage ayant l’air un tant soit peu mal dans sa peau, c’est le héros, dont les problèmes se régleront très certainement en empruntant la route d’une héroïne.

En tant que fan d’utsuge, s’il n’y a pas un peu de drama dans mes VN, je suis tristesse. Ironiquement, je suis tristesse quand il y en a aussi, mais ça c’est normal. Dans Starswirl Academy, le monde a l’air beau, les oiseaux chantent et personne n’a l’air d’avoir besoin de vous. Alors qu’est-ce qu’on y fait ? On lis des bouquins en silence avec Twi et on arrose les plantes avec Fluttershy ? Pas franchement trépident. On pense bien que des péripéties finiront par tomber sur la tête de Tom, mais rien n’indique clairement ce qu’elles seront.

Alors, est-ce que le seul attrait de la démo de Starswirl Academy serait… les poneys ?

Starswirl Academy Twilight Sketch

Equestria Girls, they’re kind of magical.

Qu’on se le dise, j’ai kiffé les deux premières saisons de MLP. J’ai décroché après, mais ça ne m’empêche pas de beaucoup apprécier l’univers et les personnages. Si ont prend tout ça et qu’on m’en fait un galge tout moe, je vais au moins y jeter un oeil. Starswirl Academy s’adresse clairement aux gens ayant aimé MLP. L’humour, les références et les personnages eux-même sont fait pour que le brony soit dans son élément. Après tout, le jeu est réalisé par une bande de bronies. A ce stade, je dirais bien que si vous avez un poney favoris parmi le mane 6, c’est plié vous allez apprécier. Pendant toute la démo je n’attendais que de pouvoir voir Fluttershy, et quand le jeu complet sortira je sais que j’y jouerai pour faire la route de Fluttershy, au moins.

En général, l’univers de la série originale est subtilement intégré. L’exemple parfait, que je trouve vraiment bien pensé, est l’utilisation des cutie mark. Rappel des faits, les cuties mark sont des symboles que les poneys arborent sur la cuisse et censés représenter leur personnalité/talent/métier. Dans Starswirl Academy, on les retrouves en tant que broche que les élèves portent au col de leur uniforme. Cette broche est offerte aux élèves terminant leur première année par une personne proche qui a su reconnaître leur talent, très souvent un ainé. C’est tout bête, mais je trouve que c’est une super idée, plus intelligent que de mettre un tatouage sur la fesse gauche de chaque héroïne.

Mais si on est pas brony ? SA est sensé s’adresser aux fans comme aux non-fans. En l’état, le jeu est parfaitement compréhensible et appréciable par n’importe qui. Les références à la série sont nombreuses mais pas envahissantes et restent suffisamment bien intégrées pour passer pour des éléments du scénario si l’on ne comprend pas ce qu’il y a derrière. La personnalité des héroïnes est assez bien représentée pour que l’on ai pas l’impression de manquer quelque chose si on les découvre avec le VN. Clairement, Starswirl est accessible aux non-fans de My Little Pony. Mais, parce qu’il y a tout de même un « mais », ils y trouveront bien moins d’intérêt. En bon fan-game, le jeu joue sur l’attachement créé par l’œuvre originale afin de nous happer dans son univers. Le manque d’accroche envers un plus large public repoussera les plus hésitants.

Starswirl Academy Fluttershy

… your future student, Tom.

Sincèrement, jetez un oeil à Starswirl Academy. Que ce soit parce que vous aimez MLP, que vous êtes simplement intrigués, que les graphismes et la qualité générale de la production vous brossent dans le sens du poil, toute raison est bonne pour y laisser une trentaine de minutes. Tout le monde n’y trouvera pas son bonheur, le plus grand défaut de cette démo restant la banalité de son déroulement si on exclut toutes les histoires de poney.

Pour ma part, je me suis bien amusé et j’attends vraiment la version finale, ne serait-ce que pour profiter d’un EVN excellemment bien réalisé.

Deux versions sont prévues : une safe qui sortira en premier et une r-18 prévu pour un peu après. Le jeu ne sera pas entièrement doué de voix, à mon grand regret au vu de la sympathique performance entendue dans le trailer, mais le staff réfléchit quand même à la possibilité de doubler certains passages. Maintenant, j’attends avec impatience de savoir si Luna ou Spike seront de la partie !

Publicités

Une réflexion sur “Preview de Starswirl Academy – Le VN de l’amitié magique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s