Les visual novel disponibles à Japan Expo 2013

La Japan Expo est reconnue pour être la convention française attirant le plus de monde mais elle possède cette année la particularité de se placer sous le signe du visual novel ! En effet, ce ne seront pas une, ni deux, mais bien trois équipes de créations francophones (deux françaises et une suisse) qui seront présentes pour montrer leurs travaux, tous commerciaux. C’est donc l’occasion rêvée de publier une petite critique comparative des différents jeux annoncés, malgré le fait que certains ne pourront finalement pas être distribués en temps et en heure (ce sont des choses qui arrivent).

 

Faith/Puella : la sorcière d’Orléans

FP cover

Cercle : Collectif (Type-Moon France, Studio Shaft, Thalie, etc)

Durée : ~30min

Prix : entre 3 et 4 €

Solidement accrochée au bûcher qui la mènera à sa mort, Jeanne d’Arc se lamente sur la tournure des évènements. Avec amertume, elle se remémore son passé solitaire et ses exploits héroïques, des exploits permis par un curieux pouvoir…

Faith/Puella a été créé en tant que cadeau à Gen Urobuchi pour sa venue à Epitanime et se présente donc comme un croisement entre Puella Magi Madoka Magica et Fate/Zero, deux œuvres sur lesquelles il a travaillé et qui ont le point de commun de posséder le personnage de Jeanne d’Arc. C’est donc avant tout un VN fait par des passionnés. Travail collaboratif oblige, la conception a été répartie entre les nombreuses personnes rassemblées autour du projet : il y a plusieurs scénaristes, plusieurs compositeurs et plusieurs artistes, ce qui fait qu’on peut admirer le style respectif de chacun.

FP 01

Faith/Puella se présente comme un kinetic novel utilisant le NVL mode : chaque partie importante de l’histoire est représentée par une CG et les transitions se font en dévoilant l’image au fur et à mesure pour mieux coller avec l’intrigue. L’histoire retrace le périple de Jeanne d’Arc en essayant de se rapprocher des faits historiques tout en incluant une dose de fantastique, le tout sur une bande-son originale assez variée et bien utilisée. La présentation est soignée, l’interface colle parfaitement avec le thème (parchemins, enluminures) et il y a même un menu bonus qui contient les différentes musiques (pour ceux qui voudraient les écouter) mais aussi des croquis ayant servi pour les différentes CGs. Une attention d’autant plus appréciable qu’on peut y trouver quelques blagues sur la conception du jeu. A noter également que le jeu est disponible en trois langues (français, anglais, japonais), ce qui est toujours un bon point.FP 02

Le jeu sera disponible sur le stand de Type Moon France (voir la carte plus bas).

 

Catharsis

Catharsis cover

Cercle : V.Gear

Durée totale : 3-4h / Démo : ~30 min

Prix : 4€

Deux individus mystérieux, dont on ignore le nom, discutent de tout et de rien pour passer le temps et décident de se lancer dans un jeu un peu particulier : ils se mettent d’accord sur le synopsis d’une histoire qu’ils devront développer tour par tour jusqu’à enfin accéder à la « fin ». Pendant la partie les lois ordinaires n’ont plus cours, seule importe la narration et c’est à ce prix que les deux joueurs comptent malmener leurs personnages. Mais ceux-ci seront-il d’accord de se laisser manipuler alors qu’ils ne cherchent qu’à survivre aux obstacles déposés sur leur route ?

Catharsis 01

Catharsis est un kinetic novel qui prend le parti de baser son scénario sur une mise en abîme intéressante et ambitieuse. Les deux « joueurs » parsèment leur histoire de commentaires sarcastiques ou comiques et s’élancent fréquemment dans un débat d’idées qui au fond n’en est pas vraiment un, comme s’ils n’étaient que deux avatars du véritable scénariste, censés figurer sa facette la plus blasée et sa facette la plus excentrique, comme si le véritable combat n’était pas tant pour les duellistes de vaincre leur adversaire que pour l’auteur de se combattre lui-même (d’où le titre, je suppose) : on entendra ainsi la jeune femme s’indigner à de nombreuses reprises que son partenaire est atrocement cliché…pour finalement tomber dans le même travers (ce qui montre bien que ça ne sert à rien de vouloir éviter les tropes à tout prix parce qu’on se heurte forcément à quelque chose qui a déjà été fait, le plus important c’est avant tout de s’approprier un cliché pour en livrer une version personnelle, mais je m’égare). Pendant ce temps, sur une île déserte, une jeune fille se réveille amnésique et menottée avec pour seule compagne une demoiselle aussi joyeuse qu’envahissante (et visiblement très perverse), ce qui ne l’aide pas trop à s’y retrouver. La question est donc de savoir ce que les joueurs vont infliger à ces pauvres personnages. Et accessoirement s’ils vont réussir à rendre ça cohérent.

Catharsis 02

La démo s’arrêtant assez vite dans le déroulement de l’intrigue, il est difficile de prévoir ce qui va suivre mais ce qui est sûr c’est que le VN a du potentiel : les graphismes sont jolis, les musiques de qualité, la mise en scène est très bonne et l’interface reste simple mais suffisamment customisée.

Il est dommage que la sortie de Catharsis soit de nouveau retardée mais il sera toutefois possible de discuter avec les créateurs, eux aussi sur le stand de Type Moon France (voir la carte plus bas), et des informations supplémentaires à ce sujet seront publiées sur le blog de l’équipe dans les jours qui viennent.

 

Système Isolé Chapitres 1 & 2

SI cover

Cercle : Endless Seasons

Durée : plus d’une heure

Prix : 7€

202X, quelques mois après la disparition d’une grande partie de l’humanité suite à un virus mystérieux, six survivants se réveillent sur une île sans savoir comment ils se sont retrouvés là. Sans aucun moyen de contacter le monde extérieur, ils essayent de passer le temps le plus agréablement possible dans le bâtiment ultra-moderne à leur disposition mais les doutes fusent et chacun possède un secret qu’il refuse de révéler…

SI 01

Système Isolé démarre de manière très semblable à un Ever17~the out of infinity dans le sens où vous incarnez un jeune homme apparemment sans histoire qui se retrouve bloqué dans un environnement de haute technologie avec une poignée de rescapés et avec qui il va essayer de cohabiter. Seulement, contrairement à Ever17  où les personnages passaient quand même une bonne partie de leur temps à copiner et qui étaient tous plus victimes que coupables, le VN d’Endless Seasons sous-entend assez vite que chacun des survivant a un paquet de cadavres dans son placard et que ça aurait bien à voir avec cette fameuse infection, ce qui instaure une ambiance assez particulière, à mi-chemin entre la gentille comédie et les Dix petits nègres d’Agatha Christie. Une impression d’autant plus renforcée que les personnages font mention d’un certain Patrick Kahn, un contact qu’ils ont tous en commun sur leur téléphone high-tech mais que personne ne connaît et qui est évidemment injoignable, ce qui n’est pas sans rappeler l’hôte fantôme de la nouvelle.

SI 02

Si l’histoire met un peu de temps à vraiment se lancer, le héros n’étant pas très disposé à nous révéler grand-chose au début, les évènements deviennent vraiment intrigants : par exemple, on apprend que le complexe où se trouvent les protagonistes possède un système de « droits » attribués à chaque personnage par le biais de son téléphone permettant d’ouvrir un certain nombre de portes. Le 2e chapitre se finissant sur un gros rebondissement, l’utilité de cette information s’avérera probablement dans les chapitres suivants. En parlant du final, il est incroyablement dérangeant, pas tant à cause de la violence de la scène que du jeu qu’il met en place avec le lecteur (là encore très inspiré d’Ever17, à mon sens) : des indices sont balancés sous forme d’images subliminales qui vont complètement briser l’apparence lisse du héros et brouiller encore davantage les cartes. Globalement le jeu reste très mystérieux et donne envie d’en savoir plus.

SI 03

Côté technique, Système Isolé est plutôt agréable malgré l’absence de customisation de l’interface (qui aurait pu rendre le tout encore plus immersif). Les musiques ne sont pas des musiques originales vu que l’auteur n’a pas réussi à trouver de compositeur pour l’instant mais elles collent bien à l’ambiance et gageons que ce problème sera réglé dans les chapitres qui vont suivre. Il y a quelques choix ça et là qui proposent des variations, ce qui peut amener le joueur à tomber sur une bad end (ça a été mon cas et je dois dire que la « vraie » fin du chapitre est beaucoup mieux) mais rien d’immensément compliqué.

Le jeu sera disponible sur le stand d’Endless Seasons (voir la carte plus bas).

 

Kawa Soft

WWE

Difficile de mentionner les visual novel en vente sans parler de Kawa Soft, association maintenant habituée des conventions, qui proposera des copies physiques de leurs traductions habituelles avec quelques nouveautés en plus dont la version collector de Katawa Shoujo et les premiers chapitres de Word End Economica, de l’auteur de Spice & Wolf. Reste à savoir si les jeux supplémentaires qu’ils ont reçus de leur partenariat avec MangaGamer seront également de la partie ou seulement disponibles sur leur boutique en ligne… Pour plus d’informations, voir leur site web.

 

Pour ceux qui auraient du mal à s’y retrouver, nous avons surligné l’emplacement des différents stands sur la carte de la Japan Expo. N’hésitez pas à passer les voir, ils n’attendent que vous 😉 !

JEmapCliquez sur la carte pour l’agrandir

Publicités

Une réflexion sur “Les visual novel disponibles à Japan Expo 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s