Interview avec Fujisan, producteur chez Moenovel

The English version of this interview is available here.

Comme vous le savez sûrement, à la fin de la semaine sortira If My Heart Had Wings, la version anglaise officielle de Kono Oozora ni, Tsubasa wo Hirogete, visual novel de Pulltop ayant reçu un accueil plus que chaleureux lors de sa sortie au Japon, l’année dernière.

Très intrigués par la société en charge d’éditer If My Heart Had Wings, Moenovel, nous avons décidé d’échanger quelques mails avec eux et il été finalement possible de poser quelques questions à Fujisan, producteur chez Moenovel.

Voici les questions posées par l’ensemble du staff de Projet Saya à Moenovel :

Saya : Pour commencer, pouvez-vous vous présenter, vous et Moenovel ?

Fujisan : Enchanté, je suis Fujisan, producteur chez Moenovel. Je suis un Japonais qui est né et et qui a grandi à Tokyo, bien que Moenovel soit une société constituée essentiellement de personnes dont la langue natale est l’anglais, qui traduisent et font la promotion des visual novels. Moenovel a été créé dans le but de distribuer dans le monde entier des visual novels japonais officiellement traduits .

 

Saya : Comment le nom « Moenovel » est-il venu ?

Fujisan : Je pense que vous voyez le « moe » de « Moenovel » comme ce mot important  qui signifie « avoir le béguin » chez les otakus. C’est un mot qui est utilisé lorsqu’un personnage dit quelque chose comme :  « Bidule-chan, je t’aime… » Il y a une part de ce sens, mais nous avons plutôt adopté le premier sens de « moe », qui représente d’autant plus l’identité de Moenovel. Le premier sens d’origine de « moe » représente « le germe d’arbre ou de l’herbe » ou « faire une annonce. » Pour une nouvelle compagnie dont le but est de distribuer des visual novels japonais à travers le monde, je pense que cela nous représente bien. Accessoirement, le sens de « moe » est lié à une couleur, le vert clair. La couleur de Moenovel est donc le vert clair.

 

Saya : Est-ce que Moenovel est lié à Pulltop ou êtes-vous entièrement indépendants ?

Fujisan : Nous sommes vraiment très proches de Pulltop. En fait, j’ai été très influencé par la maison mère de Pulltop (NDLR : Will). Moenovel n’est pas une société indépendante, vous pouvez considérer qu’elle fait partie du même groupe que Pulltop.

Saya : Qu’est-ce qui vous a motivé à apporter des VNs japonais en occident ? Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ?

Fujisan : Il me semble que des visual novels ont déjà été distribués en occident. Cependant, je ne pense pas que le genre du visual novel se soit installé à l’échelle mondiale. Moenovel a été créé dans le but de changer cette situation, ne serait-ce qu’un peu. Pourquoi ne pas avoir agi avant ? Hmm… Je dirais que le timing n’était pas bon.

 

Saya : Pourquoi avoir choisi If My Heart Had Wings ?

Fujisan : Nous en avons fait notre première sortie, car nous voulions présenter un titre ayant reçu de très bonnes critiques de la part des joueurs japonais et qui soit également récent. Pour tout dire, la version japonaise de If My Heart Had Wings, « Kono Oozora ni, Tsubasa wo Hirogete», a reçu le prix du meilleur visual novel de l’année 2012.

 

Saya : Pourquoi avoir décidé de retirer le contenu érotique ? Pensez-vous que cela n’aurait pas convenu au marché occidental ?

Fujisan : Nous avons décidé que la présence de contenu érotique aurait freiné la distribution du jeu. Le but de Moenovel est d’étendre la popularité des visual novels hors du Japon, et suivant notre expérience, nous avons compris que la présence de contenu érotique aurait empêché le jeu d’atteindre un public large et lointain. Pour que ce produit puisse être reconnu, nous pensons qu’il doit plaire au plus grand nombre. Cependant, après avoir supprimé le contenu érotique, certaines parties avaient perdu en cohérence et nous avons donc dû revoir tout cela et ajouter du nouveau contenu. Bien sûr, nous avons également enregistré de nouveaux doublages afin de rapprocher encore plus ce visual novel de la perfection.

 

Saya : Si If My Heart Had Wings rencontre le succès, quels sont vos projets ? Sinon, tenterez-vous quand même de sortir d’autre jeux ?

Fujisan : Si If My Heart Had Wings est un succès et qu’il obtient une certaine renommée, nous ferons tout pour faire grandir davantage sa popularité. En d’autres termes, nous ferons de notre mieux pour que le projet suivant soit un succès lui aussi. Si le succès n’est pas au rendez-vous, nous ferons de même. Notre premier objectif est de sensibiliser le public, nous sortirons ensuite notre prochain projet et ferons de notre mieux pour qu’il plaise.

Saya : Que pensez-vous devoir faire afin de satisfaire le marché occidental ?

Fujisan : Pour commencer, nous devons étendre la connaissance des visual novels. Par exemple, nous tenons à ce qu’une jeune française de 12 ans qui apprécie les animes sache que les visual novels existent aussi, et nous voulons qu’il n’y ait aucun problème à ce qu’une fille de cet âge s’y intéresse pour qu’elle puisse sans mal en parler avec ses amies.

 

Saya : Pensez-vous que votre initiative pourra encourager d’autres éditeurs japonais de visual novels à sortir leurs jeux en occident ?

Fujisan : Je serais heureux si nous pouvions influencer les autres, mais cette initiative peut être vue comme une entreprise bien imprudente. Nous pourrions être vu comme des Don Quichotte (NDLR : Don Quichotte, qui se bat contre des moulins à vent, est l’archétype de celui qui se lance dans un combat perdu d’avance.)

 

Saya : Avez-vous un dernier mot à dire aux fans occidentaux de visual novels ?

Fujisan : Nous avons choisi de sortir If My Heart Had Wings dans une version amputée de son contenu érotique, mais nous ne pensons aucun mal des visual novels qui en proposent. Afin d’obtenir une reconnaissance mondiale pour les visual novels, nous pensons que la diversité est essentielle. Si ce but est atteint, nous serons vraiment très heureux. Nous avons travaillé dur afin d’adapter la fabuleuse histoire de If My Heart Had Wings, alors s’il vous plait, achetez-le !

 

Toute l’équipe du Projet Saya tient à remercier Fujisan et l’équipe de Moenovel pour le temps qu’ils nous ont accordé. Il est fort probable que nous réalisions une critique de If My Heart Had Wings, si le jeu vous intéresse, n’hésitez pas à repasser pour la lire.

Si vous voulez précommander If My Heart Had Wings, c’est sur Mangagamer que ça se passe.

Advertisements

2 réflexions sur “Interview avec Fujisan, producteur chez Moenovel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s